Ivry, Position et propositions du laboratoire d’anthropologie urbaine (19/02/09)

, par Administrateur

Par un vote à la majorité, les membres du Laboratoire d’anthropologie
urbaine (UPR 34, CNRS) réunis le 19 février s’associent à la motion
votée par l’Assemblée générale du 12 février au siège du CNRS.

Ils voient dans ce texte une première étape ; ils souhaitent que les thèmes
en soient développés et les propositions précisées dans le cadre de
chaque laboratoire afin d’ouvrir une perspective qui ne soit pas seulement
le maintien du statu quo antérieur.

Nous proposons en conséquence que dans chaque laboratoire, les chercheurs,
enseignants-chercheurs, étudiants, chercheurs non statutaires, ITA
confrontés dans leur activité quotidienne à la réforme qui se met en
place décrivent avec précision les difficultés, blocages,
impossibilités auxquels ils font face.

L’ensemble constituera pour chaque laboratoire une sorte de cahier de
doléances qui sera transmis à nos autorités de tutelle.

Les membres du Laboratoire d’anthropologie urbaine se sont d’ores et déjà
engagés dans la rédaction d’un tel cahier, qui sera transmis à la
commission de la section 38 dont ils relèvent.