Toulouse, laboratoire LAPLACE, UMR 5213 (04/03/09)

, par Admin

PLATE‐FORME REVENDICATIVE POUR
« l’APPEL AU RASSEMBLEMENT NATIONAL DES DELEGUES DE LABORATOIRE
DU 12 MARS 2009, A PARIS »,
des personnels du laboratoire LAPLACE, UMR 5213, réunis le 04 mars 09 :

Les personnels du Laplace se sont prononcés pour :

- La restitution des 1030 emplois supprimés au budget 2009, et l’ouverture de
négociations sur un plan pluriannuel de recrutement permettant la résorption de la
précarité.

- Le ré‐équilibrage immédiat entre les crédits ANR (avec, parallèlement, une proportion plus forte de projets blancs) et les crédits récurrents des laboratoires, pour donner les
moyens aux EPST et aux universités de recruter sur postes statutaires et de mener une
politique scientifique.

- Le refus de l’éclatement du CNRS (qui doit maintenir toutes les disciplines et assurer la continuité thématique), du démantèlement des EPST (INSERM, INRA, CEMAGREF, IRD,
etc...) et de la transformation de ceux‐ci en simples agences de moyens.

- L’abandon de toute politique de désassociation et le maintien des UMR permettant une
coopération entre universités et organismes.

- Le démantèlement de l’AERES et la restitution de l’intégralité de ses prérogatives au comité national de la recherche scientifique et aux instances scientifiques des autres
organismes pour l’évaluation des équipes et laboratoires.

Les personnels ont demandé également, concernant l’université :

- Le retrait du projet de contrat doctoral actuel et sa réécriture de manière concertée
avec les personnels.

- Le retrait du projet de mastérisation.

D’autre part, plusieurs propositions de moyens d’action ont été émises pour renforcer et
étendre la mobilisation, comme :

1) Nuit des universités, cours de 18h à 22h au lieu de 8h à 12h,

2) Fermeture des laboratoires,

3) Opération laboratoire‐mort (les jours de manifestation),

4) Expliquer le métier de la recherche et de l’université aux étudiants pendant les cours,

5) Journée du laboratoire, portes ouvertes,

6) Université morte pendant une semaine, décrété par vote des personnels.