Toulouse, LMTG (UMR 5563 CNRS Université de Toulouse UPS IRD) (04/03/09)

, par Admin

Motion votées ce jour (4 mars 2009), à l’unanimité moins 1 abstention, par l’AG du LMTG (UMR 5563 CNRS Université de Toulouse UPS IRD) :

*L’AG du LMTG s’est prononcée sur :*

- la restitution des 1030 emplois supprimés au budget 2009*, et l’ouverture de négociations sur un plan pluriannuel de recrutement permettant la *résorption de la précarité*,

- le *transfert immédiat des crédits 2009 de l’ANR vers les EPST et les universités* pour leur donner les moyens de recruter sur postes *statutaires* et de mener une politique scientifique.

- *le refus de l’éclatement du CNRS* (qui doit maintenir toutes les disciplines et assurer la continuité thématique), *du découpage de l’INSERM en Instituts, de la dilution de l’INRA **dans un consortium, du transfert des personnels IRD aux universités*, du contrat d’objectifs sans moyens imposé au CEMAGREF et de la transformation des EPST en simples agences de moyens

- *l’abandon de toute politique de désassociation et le maintien des UMR* permettant une coopération entre universités et organismes.

- le *retrait du projet de contrat doctoral*

- le *boycott de l’AERES* et la restitution de l’intégralité de ses prérogatives au *comité national **de la recherche scientifique* et aux instances scientifiques des autres organismes pour l’évaluation des équipes et laboratoires.

- le *boycott des jurys des chaires et le blocage des CA* des organismes appelés à entériner les transformations en cours. Nous demandons aux sections du CoNRS de contribuer à assurer le suivi de ce mouvement, de soutenir et d’encourager les personnels et les laboratoires dans ces actions.

L’AG a également élu des délégués du laboratoire qui porteront ces motions lors du rassemblement national à Paris le 12 mars 2009.